« Vous m’avez honoré ! »

Le Dr. Denis Mukwege ce que la création du Fonds a pu apporter lors de la cérémonie du 19 octobre 2022

C’est ce qu’a exprimé, entre autres, le Dr Denis Mukwege à la suite du souper-conférence du 19 octobre 2022.

Notre association était chargée de l’organisation complète de la commémoration des 10 ans du Prix Roi Baudouin qui lui a été décerné. 

Cette soirée était l’occasion de réunir des personnes qui l’ont soutenu dans son combat ces 30 dernières années.

Cette soirée était l’occasion de faire le bilan du travail réalisé grâce à la création du Fonds Dr Denis Mukwege – Hôpital de Panzi, géré par la Fondation Roi Baudouin. Mais aussi de rappeler que ce combat continue et qu’il reste du chemin à parcourir. 

Cette soirée était une réussite.

Dans la prestigieuse salle Atrium, au cœur du musée BELvue, les invités ont pu écouter le Dr Denis Mukwege leur présenter les différents piliers de la prise en charge holistique des femmes victimes de violences sexuelles en République Démocratique du Congo, l’encadrement qu’elles reçoivent pour les sortir de l’exclusion et les One Stop Centers construits pour les nombreuses victimes qui sont éparpillées dans tout l’Est de la RDC.

Notre secrétaire, le Dr Christian Mostosi, a officié en tant que maître de cérémonie, en ouvrant la soirée par un mot de bienvenue, en rappelant l’historique de la création de la Fondation Roi Baudouin et les motivations du choix du jury en 2011, pour primer le Dr Denis Mukwege.
Il a aussi présenté notre association et le projet de construction d’un One Stop Center à Kalehe.
Dans ce cadre, nous avons pu dévoiler les images 3D réalisées par notre architecte, David Van Assche. 

Les nombreux retours enthousiastes sont la preuve que cet évènement a été hautement apprécié et nous en sommes ravis. 

Nous vous encourageons à soutenir le Fonds Dr Denis Mukwege – Hôpital de Panzi et notre ASBL.

Merci au Dr Denis Mukwege pour sa confiance et merci à tous les invités qui ont répondu présents.

Merci de nous soutenir par un don sur notre compte CBC BE32 7320 6173 5602 (BIC CREGBEBB).
Si vous souhaitez obtenir une attestation fiscale, merci d’effectuer le virement au compte Belfius BE37 0680 6690 1028 en mentionnant « Kalehe ».

Vous pouvez aussi nous soutenir via les réseaux sociaux (FB, Linkedin, Instagram) en likant nos publication, en ajoutant un commentaire et en les partageant.

Vous pouvez devenir membre en nous écrivant à informations@interface-compassion-internationale.org. La cotisation annuelle n’est que de 1 Euro !

A bientôt,

L’équipe ICI

Suspendre le temps…le temps d’un concert.

L’avez-vous déjà expérimenté ?

La pensée populaire véhicule l’idée selon laquelle la musique classique est une discipline inaccessible, élitiste, rigide et prétentieuse.

Lors des concerts du 6 et 13 août, organisés par notre association, le professeur Silvio Legni nous a démontré tout le contraire.

Non seulement en se rendant personnellement accessible à tous. Mais aussi en alliant passion et poésie, précision et douceur, beauté et harmonie, discipline et souplesse.

Il nous a fait ressortir de cette expérience enrichis de ces qualités, qui sont appréciables par tout être humain.

Le temps était comme suspendu.

Une pause nécessaire dans une société qui se veut toujours plus rapide, plus rentable, plus exigeante et moins humaine.

En vous proposant ce temps, nous avons voulu vous exposer ces qualités humaines essentielles non seulement à notre bien-être personnel, mais également à l’humanité.

Si Cicéron trouve un lien entre la musique et le coeur, qui est la conscience d’un peuple, ce temps a pu nous faire prendre conscience de la misère à laquelle une partie de l’humanité est exposée.

Ce temps était une invitation à partager un peu de cette douceur.

Un livre ancien déclare qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir, cette association est l’occasion d’éprouver sa véracité. 

Notre association est parrainée par le Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix en 2018.

Son œuvre est une démonstration des valeurs humaines qui nous inspirent et nous sont chères.

Le dispensaire médical qui sera prochainement construit à Kalehe, non loin de Bukavu, n’est qu’une prolongation du travail qu’il a déjà accompli.

Telle la croissance d’un arbre, nous pouvons permettre sa ramification afin de perpétuer ce travail. 

Puisque la musique a une influence sur l’histoire, joignez-vous à nous, pour réécrire l’histoire d’une femme, l’histoire d’un village, votre histoire.

Osez-vous relever le défi avec nous ?

Pour tout don à notre association, cliquez sur la rubrique donations.

Et pour devenir membre, contactez-nous !

À bientôt, 

L’équipe ICI 

(Texte écrit par Nina Magline Mukwege et Christian Mostosi)

Notre concert au profit de notre ASBL qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles et qui est sur le point de construire un dispensaire médical à Kalehe, en RDC.
Le Maestro Silvio Legni durant le concert au profit de notre association, le 6 août 2022.

Notre dispensaire médical se concrétise chaque jour davantage.

Vous savez que nous mettons tout en œuvre pour venir en aide aux femmes victimes de violences sexuelles en République Démocratique du Congo (RDC).

Nous poursuivons le travail du Dr Denis Mukwege et la construction des « One Stop Centers ». Ces structures qui permettent une prise en charge holistique des victimes.

Par holistique, il faut comprendre une prise en charge médico-chirurgicale bien évidemment, mais aussi psychologique, juridique et socio-économique.

Notre One Stop Center sera construit à Kalehe, un village à l’Est de la RDC et à 60 km de Bukavu, sur le terrain que notre association a acheté.

Fin juin, un relevé planimétrique et altimétrique a été réalisé par un géomètre local.

Relevé de notre terrain par un géomètre. Tout en haut, la berge du lac Kivu. A droite, la route d’accès.

Nous disposons maintenant de toutes les coordonnées exactes et des informations précises pour que notre architecte puisse finaliser les plans du dispensaire.

La prochaine étape sera une visite sur place en sa compagnie.

Et enfin, nous pourrons envisager de poser la première pierre de notre dispensaire.

Mais ce n’est pas tout…

Pourquoi un dispensaire médical à Kalehe alors que l’Hôpital de Panzi est à 60 km ?

Car l’état des routes et les moyens de locomotion ne sont pas comme chez nous, en Europe.

Si une femme est sur le point d’accoucher, sur une des îles du lac Kivu, elle devra traverser le lac en pirogue, trouver un véhicule en bon état et emprunter les routes jusqu’à Bukavu.

Beaucoup d’entre elles meurent avant d’y arriver (retrouvez l’interview du Dr Denis Mukwege).

C’est pourquoi, notre dispensaire médical permettra de réduire la mortalité mère-nourrisson et d’améliorer l’accès à des soins de qualité pour la population locale.

Nous souhaitons apporter notre contribution, à notre échelle, dans l’amélioration de ce monde.

✊🏻 Nous y croyons.

Et nous avons besoin d’autres volontaires enthousiastes comme nous.

👉🏻 Vous !

🤝🏼 Alors rejoignez-nous dans cette aventure :

✅️ Devenez membre de notre association, parrainée officiellement par le Dr Denis Mukwege. La cotisation annuelle est fixée à seulement 1 €. Libre à vous ensuite d’offrir davantage.

🎁 Offrez-nous un « like », un partage ou un commentaire de soutien.

🗣 Parlez-en autour de vous.

✒️ Inscrivez-vous à notre infolettre en message privé.

📸 Venez assister à nos évènements repris sur notre page web.

📽 Visionnez les vidéos de notre chaine YouTube et découvrez des témoignages poignants.

A très vite,

L’équipe ICI ❤

Plus que quelques jours !

Silvio Legni, professeur de musique, et de guitare classique en particulier, nous fera l’honneur de venir en Belgique pour nous faire profiter de deux concerts.

Sor, Tarrega, Bach, Lobos, Paganini, Albeniz et bien d’autres.

Venez découvrir ces mélodies romantiques lors d’une représentation d’une heure,
– ce samedi 6 août, 19h à Péruwelz (Eglise Interface, rue de la Résistance 3)
– le samedi 13 août, 19h à Woluwé-Saint-Lambert (Eglise Protestante, Avenue Slegers 96)

Une soirée ludique et humanitaire au profit de notre association qui a pour but, entre autre, la construction d’un dispensaire médical à Kalehe, en République Démocratique du Congo.

L’ASBL Interface Compassion Internationale poursuit le travail du Dr Denis Mukwege, notre parrain officiel, et vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles.

Nous aurons ensuite le plaisir d’échanger autour d’un verre et de beignets africains.

A bientôt !

L’équipe ICI

On a fait le tour des médias !

Nous arrivons à la fin du mois de juin.

La fin des cours pour les étudiants.

Bientôt une pause méritée pour ceux qui travaillent.

En 6 mois de temps, notre association peut être satisfaite de la promotion réalisée.

En effet, après un reportage sur le lancement de l’action marque-page de notre asbl en mars, sur Notélé, nous avons eu droit à la parution d’un article sur une pleine page du Journal du médecin du 14 avril.

Voilà que nous terminons cette première mi-temps 2022 avec le passage dans l’émission Mozaïk de Radio Panik. Le podcast arrivera bientôt.

Le studio 2 de Radio Panik.

Les actions ne s’arrêtent forcément pas en si bon chemin.

Nous vous donnons déjà RDV début août pour nos deux concerts de guitare classique du Maestro Silvio Legni (voir l’affiche).

Affiche des concerts du mois d’août.

A très vite !

L’équipe ICI

Bonne nouvelle pour les victimes de violences sexuelles en Belgique. Mais…

La réforme du droit pénal sexuel est approuvée en Belgique !

Le 17 mars 2022, la Chambre a entériné en séance plénière la réforme du droit pénal sexuel qui devrait entrer en vigueur le 1er juin.

Il était temps.

Puisque le Code actuel date de 1867.

Cette réforme se fait à plusieurs niveaux.

Pas qu’une question de violence.

Jusqu’à présent, on considère qu’une agression est une agression sexuelle uniquement s’il y a contrainte ou violence.
On ne tient toutefois pas compte de l’état de sidération qui peut envahir la victime ni de l’état d’inconscience (coma, influence de drogues, médicaments ou alcool). Cela sera à présent considéré.
Le consentement libre et éclairé devient la pierre angulaire pour établir l’agression.
La majorité sexuelle reste fixée à 16 ans, mais la réforme ne reconnaît pas un consentement en dessous de 14 ans.

Des peines plus lourdes.

Alors que le viol est toujours puni avec une peine de 5 à 10 ans de prison, celle-ci s’allongera de 15 à 20 ans.
D’autres types de peines viennent étoffer les possibilités des juges : bracelet électronique, travaux d’intérêt général, suivi thérapeutique…

Les circonstances aggravantes pourront alourdir ces peines : l’inceste, le motif discriminatoire, l’agression commise par une personne en position d’autorité ou un partenaire, l’aide ou la présence de plusieurs individus.

D’autres dispositions, non abordées ici, sont également prévues.

Nous nous réjouissons de cette réforme et espérons que tous les moyens seront mis en œuvre pour l’appliquer.
En effet, moins d’une plainte pour viol sur dix aboutit à une condamnation…

D’autres pays devraient suivre cet exemple.

La réalité est bien différente en dehors de la Belgique.

Car si cette réforme est une bonne nouvelle pour les victimes belges, on n’en est loin en République Démocratique du Congo (RDC).

Là-bas, les femmes victimes de ces violences sont laissées livrées à elles-mêmes.

Notre association a pour but d’aider ces femmes victimes de violences sexuelles en RDC.
C’est le prolongement du travail du Dr Denis Mukwege.

Comment agi notre association ?

En les extirpant de leur situation d’exclusion, en leur donnant les moyens de démarrer une activité professionnelle au moyen d’un microcrédit, d’une formation et un suivi personnalisé.

Une première expérience a permis à 90 % des femmes accompagnées de sortir de la précarité.

Souhaitez-vous vous engager à nos côtés pour aider des femmes victimes de violences sexuelles ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux (Linkedin, Facebook, YouTube) et apportez votre soutien de manière concrète grâce à un don.

RDV sur cette page pour nous soutenir : https://interface-compassion-internationale.org/index.php/donations-fr/

Quelle aide concrète apporter aux victimes de crimes de guerre et de violences sexuelles ?

Saviez-vous qu’il existe des lois pour mener une guerre ?

Évidemment, on ne s’y prend pas n’importe comment !

Une branche du droit international rassemble ces règles que doivent observer les belligérants dans la conduite des hostilités.

C’est le droit de la guerre. 🪖

De nombreuses lois ont été adoptées pendant les conférences de la paix de La Haye en 1899 et 1907 ainsi que lors des des Conventions de Genève de 1949.

Elles permettent de cadrer des limites à la barbarie de la guerre.

Les lois de la guerre interdisent les homicides volontaires, les viols et autres violences sexuelles, la torture et les traitements inhumains des combattants capturés et des civils en détention, le pillage et les saccages.
Ces traités protègent également les personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités, comme les blessés et des malades.

Quiconque ordonne ou commet délibérément de tels actes, ou les aide et les encourage, est responsable de crimes de guerre.

Nous (re)découvrons ces actes avec l’actuelle guerre en Ukraine.

Pourtant, de tels actes monstrueux sont fréquents ailleurs.

En République Démocratique du Congo, ces atrocités sont malheureusement habituelles depuis plus de 25 ans.

Notre asbl Interface Compassion Internationale poursuit un double objectif pour venir en aide aux femmes victimes de violences sexuelles en RDC.

D’abord, nous souhaitons qu’elles puissent recevoir un microcrédit et une formation ou un accompagnement personnalisé. Cela leur permettra de sortir de leur misère avec un objectif professionnel concret.

Ensuite, leur permettre d’avoir accès aux soins médicaux grâce à notre projet de construction d’un dispensaire médical à Kalehe (à 60 km de Bukavu).

Les revenus engendrés par les activités professionnelles de ces femmes aidées permettront de subvenir en partie aux frais de fonctionnement du centre médical grâce à l’adhésion à une mutuelle de solidarité.

Vous êtes curieux d’en savoir plus sur nos projets ?
Alors RDV sur notre site web (lien commentaire).

Vous souhaitez faire partie de l’aventure avec nous ?
Devenez membre adhérent et soutenez-nous !

Nous avons besoin de chaque petit don (ça se passe ici).

Étiez-vous au courant de ces crimes ?
Êtes-vous prêts à nous soutenir ?

À bientôt.

L’équipe ICI ❤

Un reportage TV sur l’aide aux femmes victimes de violences en RDC.

Notre association a fait l’objet, en mars 2022, d’un reportage sur la chaîne régionale belge Notélé.

Les coulisses du reportage. Emmanuel Mukwege se fait interviewer par Benoit Deplasse.

Voir le reportage en cliquant ici.

L’occasion pour Emmanuel Mukwege et Christian Mostosi d’expliquer nos deux objectifs : l’octroi de microcrédits aux femmes victimes de violences sexuelles en République Démocratique du Congo et la construction d’un dispensaire médical à Kalehe.

Mais aussi de présenter notre action « marque-page », lancée au mois de mars 2022, dont vous pouvez retrouver tous les détails en cliquant ici.

Nous avons hâte de vous voir vous aussi acteurs de notre association humanitaire.

Pour seulement 1 euro, vous pouvez devenir membre adhérent de notre association.

En repartageant cette info, en ajoutant un like et un commentaire sur nos réseaux sociaux, vous contribuez à notre visibilité.

Si vous souhaitez aider de manière plus concrète les femmes victimes de violences et leur permettre l’accès aux soins médicaux qu’elles nécessitent, vous pouvez offrir un don.

On vous attend !

À bientôt.

L’équipe ICI.

Un médecin boursier de notre association

Notre asbl existe depuis un peu plus de 6 mois.
Et déjà, nous pouvons être fiers du travail accompli jusque là.

Tandis que nous travaillons sur la construction de notre dispensaire médical à Kalehe, nous avons recruté un médecin pour pouvoir le gérer.
Il s’agit du Dr Aristote Ntazongwa Mushagalusa.
Mais avant ça, il bénéficie d’une bourse mensuelle pour douze mois, offerte par notre association, afin qu’il se perfectionne et soit autonome.
Il a démarré en février 2022 son stage au Centre Hospitalier de Bulenga.

Voici quelques extraits de son compte-rendu après son premier mois de stage.

« Me voici au terme du premier mois de mon stage de perfectionnement au Centre Hospitalier de Bulenga.
Nous avons 4 services : la médecine interne, la pédiatrie, la chirurgie et la gynéco obstétrique.
Nous prenons en charge tous les malades que nous recevons dans chaque service. Je peux poser un diagnostic, interpréter le résultat de laboratoire et instaurer un traitement.
En chirurgie, j’ai pu assister à plusieurs interventions dont beaucoup de césariennes et j’ai déjà dirigé 5 accouchements. J’ai commencé l’apprentissage des échographies depuis cette semaine. »

Notre médecin boursier, Aristote, à droite de la photo avec une équipe chirurgicale autour d’une patiente.
Le Dr Aristote Ntazongwa Mushagalusa en salle d’opération.

Pour rappel, notre futur dispensaire permettra d’accueillir et d’aider les femmes victimes de violences sexuelles mais aussi d’ouvrir l’accès aux soins à la population locale dans le besoin. Notre association est dans le prolongement du travail du Dr. Denis Mukwege.

Les actions de notre asbl sont concrètes.
Nous avançons efficacement mais avons besoin de vous pour nous soutenir.

Tout don est le bienvenu pour poursuivre nos objectifs.

Pour cela, RDV sur notre page donations.

À vous de jouer !

L’équipe ICI

Journée des droits de la femme 2022

Chaque année, en RDC, des femmes sont violentées.

Chaque année, des crimes sexuels y sont perpétrés.

Chaque année, nous affrontons nos propres défis et difficultés.

Certains évènements sont soudains, imprévisibles et d’autres peuvent être planifiés.

Viols, combats, souffrances, angoisses.

Un jour ou l’autre on devra tous y faire face.

Mais une force en nous, alimente l’espoir.

Face à ces situations, ne le perdons pas au profit du désespoir.

Notre vision, c’est ce projet de construction.

Un dispensaire médical, pour offrir l’accès aux soins.

A celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Ensemble nous pouvons y parvenir.

Ensemble nous pouvons aider à faire oublier le pire.

Ensemble notre enthousiasme ne peut que grandir.

Communication, association, sont des valeurs auxquelles on veut croire.

Vous aussi, vous pouvez y prendre part.

Nous pouvons aider ses femmes à se reconstruire.

Retrouver une identité, une formation et pouvoir s’instruire.

Un lent cheminement vers la réparation, la cicatrisation.

Grâce à vos cœurs touchés par cette action, nous pouvons continuer à récolter de nombreux dons.

Que chacun y participe à son niveau.

Que nous soyons tous un petit ruisseau.

Que nous puissions apaiser tous ces fléaux.

Nous sommes ICI et nous avons choisi de venir en aide aux femmes violentées en RDC.

(texte rédigé par Laetitia Louchart et Christian Mostosi)